Super, ihr habt den Hinweis zur Öffnung des Ausgangs gefunden:



 ██████╗ 
██╔═══██╗
██║   ██║
██║   ██║
╚██████╔╝
 ╚═════╝ 


Dies ist der Hinweis damit ihr das Lösungswort-Anagram, also die drei Blöcke, übersetzen und korrekt anordnen könnt! Googelt einfach den folgenden Begriff: "l337 sp34k", um zu verstehen was die  Textzeichen bedeuten. Wenn ihr die Blöcke aus den drei Kompetenz-Checks richtig angeordnet habt, habt ihr das Lösungswort für den Ausgang aus dem Escape-Room! Ihr braucht das Lösungswort nicht zu übersetzen sondern sollte es in der l337sp34k Variante eingeben.

  _ ____ ____  _              ____  _  _   _   
 | |___ \___ \| |            |___ \| || | | |   
 | | __) |__) | |_   ___ _ __  __) | || |_| | __
 | ||__ <|__ <| __| / __| '_ \|__ <|__   _| |/ /
 | |___) |__) | |_  \__ \ |_) |__) |  | | |   < 
 |_|____/____/ \__| |___/ .__/____/   |_| |_|\_\
                        | |                     
                        |_|                                       

Perspectives francophones

On confond souvent faute et erreur. Pourtant, ces deux termes renvoient à deux situations très différentes pour les apprenant(e)s :

Une faute, c’est une erreur commise par étourderie, parce qu’on est fatigué(e) ou pas assez concentré(e). Bref, on connaît la règle et on est capable de se corriger soi-même.
A l’opposé, une erreur, c’est une faute commise quand on ne maîtrise pas (encore) le fait de langue en jeu, donc on n’est pas en mesure de se corriger soi-même. L’erreur est donc un moment fondamental de tout apprentissage, mais il faut savoir en tirer profit au lieu de se laisser stresser par elle. Mais comment s’y prendre ?

Le plus efficace pour progresser, c’est de travailler à partir de ses propres écrits et travaux universitaires. Commencez par faire une liste des fautes et erreurs soulignées par vos enseignant(e)s : vous verrez que vous faites souvent les mêmes fautes et toujours les mêmes erreurs !

Ensuite, reportez vos erreurs dans un tableau et complétez les différentes rubriques : au début, vous allez souffrir… puis vous allez adorer ! Pourquoi ? Parce que vous serez plus attentive/attentif lors de la rédaction de vos textes et que vous éviterez les fautes habituelles et les erreurs répétitives et progresserez de manière sûre et régulière !

 

Alors, tentez l’expérience : complétez un tableau d’analyse des erreurs sur des textes choisis parmi ce que vous écrivez pendant 4 semaines. Vous verrez, les progrès seront au rendez-vous !