Super, ihr habt den Hinweis zur Öffnung des Ausgangs gefunden:



 ██████╗ 
██╔═══██╗
██║   ██║
██║   ██║
╚██████╔╝
 ╚═════╝ 


Dies ist der Hinweis damit ihr das Lösungswort-Anagram, also die drei Blöcke, übersetzen und korrekt anordnen könnt! Googelt einfach den folgenden Begriff: "l337 sp34k", um zu verstehen was die  Textzeichen bedeuten. Wenn ihr die Blöcke aus den drei Kompetenz-Checks richtig angeordnet habt, habt ihr das Lösungswort für den Ausgang aus dem Escape-Room! Ihr braucht das Lösungswort nicht zu übersetzen sondern sollte es in der l337sp34k Variante eingeben.

  _ ____ ____  _              ____  _  _   _   
 | |___ \___ \| |            |___ \| || | | |   
 | | __) |__) | |_   ___ _ __  __) | || |_| | __
 | ||__ <|__ <| __| / __| '_ \|__ <|__   _| |/ /
 | |___) |__) | |_  \__ \ |_) |__) |  | | |   < 
 |_|____/____/ \__| |___/ .__/____/   |_| |_|\_\
                        | |                     
                        |_|                                       

Perspectives francophones

Il y a deux ans jour pour jour que la dernière journée des championnat du monde de basketball en fauteuil a eu lieu à Hambourg ! Nous pensons que c’est une bonne occasion de remanier cet article pour vous faire découvrir divers accents francophones (Maroc, Canada, France) et un lexique peu utilisé sur ce blog, mais utile si vous séjournez dans un pays francophone et discutez avec des jeunes francophones : le lexique du sport. Alors, chaussez vos baskets, et c’est parti !

Du 16 au 26 août 2018, Hambourg a accueilli le deuxième évènement le plus important dans le monde du handisport après les Jeux paralympiques : le championnat du monde de basketball en fauteuil roulant. Douze équipes féminines et seize équipes masculines se sont battues pendant onze jours pour remporter le titre. Avec cette participation, les championnats à Hambourg sont devenus les championnats du monde les plus importants de l’histoire de ce sport jusqu’à présent. Des membres de l’équipe Perspectives Francophones se sont rendus sur place et ont pu interviewer quelques joueurs et joueuses venant des pays francophones. Nous vous invitons à écouter les enregistrements et à découvrir ce sport formidable. Za-Donk!

La première interview nous a été accordée par le numéro 9 marocain, Mokhthar Elghazziou, juste après le match d’ouverture contre l’Allemagne. Les deux équipes se sont également affrontées au Canada et à l’Iran dans le groupe A lors du tour préliminaire. Le match s’était terminé par une défaite 40 à 84 contre l’équipe allemande. L’Allemagne s’est présentée à plusieurs reprises à l’échelle mondiale lors des Jeux paralympiques ainsi que les championnats de monde et a obtenu la médaille d’argent aux JP 1992 à Barcelone et une 5ème place aux championnats du monde en 2002 à Kitakyushu au Japon. Pour les Marocains, c’est en revanche la première participation à un championnat de monde, après avoir remporté le championnat africain en 2017.

Maroc #9, Mokhthar Elghazziou, Maroc vs Canada (groupe A)

Le lendemain, le Maroc a rencontré l’équipe du Canada. Ces derniers ont gagné leur premier match 77 à 47. Après le match, nous avons pu interviewer David Eng, le numéro #15 de l’équipe canadienne. Dans l’histoire du handibasket, les Canadiens se trouvent parmi les équipes les plus courronnées de succès. Ils ont déjà été champion du monde en 1979 et en 2006 et y ont remporté la médaille de bronze quatre fois d’affilée en 1990, 1994, 1998 et 2002. Dans le nouveau milennium, ils ont également pu dominer les Jeux paralympiques avec des médailles d’or en 2000 à Sydney, en 2004 à Athènes, en 2012 à Londres et une médaille d’argent en 2008 à Beijing. 

Canada #15, David Eng, Canada vs Maroc (groupe A)

Le même jour, nous avons encore pu interviewer la Française Grace Wembolua (#6) qui avait juste terminé son match contre la Chine avec son équipe qu’elles ont perdu 27 à 59. Leur meilleur résultat à un championnant du monde est leur 5ème place en 1990. A leur palmarès se trouvent pourtant trois médailles de bronze aux Championnats d’Europe en 1991, 1993 et 2005. 

L’équipe féminine était la seule qui représentait la France à Hambourg. Avec une 9ème place à l’Euro 2017, l’équipe masculine n’a pas pu se qualifier pour le tournoi. En effet, on ne peut que constater qu’ils ont un peu régressé tout au long de ces dernières années. Dans le passé, ils ont gagné médaille après médaille : aux jeux paralympiques, ils ont ramassé une médaille d’or (en 1984) et deux médailles de bronze (en 1976 et 1988), mais ne se sont pas qualifés depuis 2008. Champions du monde en 1990, ils ont également obtenu la médaille d’argent en 1973, en 1983 et en 2010, et la médaille de bronze en 1979. De plus, leur bilan aux championnat d’Europe est presque hors pair. Avec sept titres (en 1982, 1987, 1989, 1991, 1997, 1999 et 2001), la France est la nation la plus titrée, avec la Grande Bretagne. Quatre médailles d’argent (en 1970, 1971, 1978 et 1981) ainsi que trois médailles de bronze (en 1974, 1977 et 1993) complètent la collection française. Vous voyez que, si vous avez des difficultés à lire les années en français, ce paragraphe est l’occasion parfaite pour vous entraîner ! 

Malheureusement dans les années récentes, l’équipe masculine a cherché, en vain, à renouer avec ces succès du passé. Après sa médaille d’argent aux championnat du monde 2010, elle a même été réléguée dans la division B suite à son mauvais résultat aux championnats d’Europe 2011. Oui, les championnats d’Europe de Basket-fauteuil fonctionnent comme les ligues nationales ou comme la nouvelle Ligue des Nations de l’UEFA. Ils existent des championnats d’Europe de différents niveaux (divisions A à C chez les hommes et divisions A et B chez les femmes) et une nation monte ou descend selon son résultat. Du coup, la France est descendue en division B deux fois jusqu’aujourd’hui (en 2011 et en 2015), mais elle est remontée aussitôt les années suivantes après avoir gagné chaque fois. La 9ème place aux championnat d’Europe l’année dernière à Wałbrzych signifiait qu’ils ont échoué de nouveau à se qualifier pour les Jeux paralympiques à Tokyo. Soyons curieux de voir comment ils se présenteront aux JP 2024 à Paris, où ils sont qualifiés pour le tournoi automatiquement en tant que pays hôte. 

France #6, Grace Wembolua, France vs Chine (groupe B)

Le lendemain, les Françaises ont joué contre le pays hôte, l’équipe allemande. Cette dernière souhaite souhaite montrer une bonne prestation devant son public local et consolider sa place au top mondial après les changements profondes dans l’équipe après la médaille d’argent aux JP 2016 à Rio – l’ancien coach ainsi que quelques joueuses clé avaient terminé leurs carrières. L’histoire de l’équipe allemande féminine est truffée de médailles. Depuis l’établissement des championnats d’Europe féminine en 1987, l’Allemagne est toujours arrivée en finale (à l’exception du championnat tout récent en 2019 où ils ont gagné la médaille de bronze). A part dans la toute première édition, la finale a été dominée par la rivalité Allemagne – Pays-Bas. Ainsi, les Allemandes ont pu collectionner neuf médailles d’or (1987, 1991, 1999, 2003, 2005, 2007, 2009, 2011, 2015) – ce qui les fait détentrices du record – et six médailles d’argent 1989, 1993, 1995, 1997, 2013, 2017). Avant le championnat à Hambourg, elles ont gagné trois médailles d’argent (en 1990, 2010 et 2014) et une médaille de bronze (en 2006). A la fin, elles en ajouteraient une deuxième. Tout en attendant leur titre mondial, les Allemandes ont déjà gagné trois médailles d’or au JP (en 1980, 1984 et 2012). A leur palmarès paralympique s’ajoutent encore quatre médailles d’argent (en 1976, 1988, 2008 et 2016). Tout en étant dans une période de renouvellement, l’équipe allemande a pu satisfaire à son rôle de favori dans le match contre la France et a gagné 58 à 33. Après, nous avons pu parler avec le numéro 13 français, Annabelle Picut-Alixe.

France #13, Annabelle Picut-Alixe, France vs Allemagne (groupe B)

Quelques jours plus tard, nous avons pu enregistrer une troisième voix française – cette fois, du numéro 12, Solenn Thieurmel. Les « Bleues » venaient juste de terminer leur match préliminaire contre les États-Unis. Une fois de plus, elles devaient s’avouer vaincues, 57 à 25. Toutefois, les Américaines font également partie des meilleures équipes tout au long de l’histoire de l’handi-basket avec une grande collection de médailles aux championnats du monde et aux Jeux paralympiques. Médaill´ée d’or au championnat du monde 1990 et 2010 et au JP 1988, 2004, 2008 et 2016. Médaillée d’argent au championnat de monde 1994, 1998, 2002, 2006 et au JP 1992 et finalement, médaillée de bronze au JP 1968, 1980 et 1996. Pour ne pas donner l’impression que l’équipe féminine de la France a perdu tous ses matchs, laissez-moi vous dire qu’elles ont gagné leurs matches préliminaires contre l’Algérie et l’Argentine.

France #12, Solenn Thieurmel, France vs États-Unis (groupe B)

Cindy Ouellet, le numéro 7 de l’équipe canadienne, est la dernière joueuse intervirewée par notre blog. Elle venait d’avoir son match préliminaire contre les Pays-Bas qui remporteraient leur tout premier titre de champion du monde après avoir gagné la finale contre la Grande-Bretagne. Pourtant, le Canada comptait parmi les favorites aussi. Les Nord-Américaines avaient déjà gagné le titre cinq fois en 1994, 1998, 2002, 2006 et 2014. Deux médailles de bronze s’y ajoutent en 1990 et 2010. Elles ont également gagné d’affilée trois médailles d’or aux JP en 1992, 1996 et 2000. En 2004 s’est ajoutée une médaille de bronze.

Canada #7, Cindy Ouellet, Canada vs Pays-Bas (groupe A)