Super, ihr habt den Hinweis zur Öffnung des Ausgangs gefunden:



 ██████╗ 
██╔═══██╗
██║   ██║
██║   ██║
╚██████╔╝
 ╚═════╝ 


Dies ist der Hinweis damit ihr das Lösungswort-Anagram, also die drei Blöcke, übersetzen und korrekt anordnen könnt! Googelt einfach den folgenden Begriff: "l337 sp34k", um zu verstehen was die  Textzeichen bedeuten. Wenn ihr die Blöcke aus den drei Kompetenz-Checks richtig angeordnet habt, habt ihr das Lösungswort für den Ausgang aus dem Escape-Room! Ihr braucht das Lösungswort nicht zu übersetzen sondern sollte es in der l337sp34k Variante eingeben.

  _ ____ ____  _              ____  _  _   _   
 | |___ \___ \| |            |___ \| || | | |   
 | | __) |__) | |_   ___ _ __  __) | || |_| | __
 | ||__ <|__ <| __| / __| '_ \|__ <|__   _| |/ /
 | |___) |__) | |_  \__ \ |_) |__) |  | | |   < 
 |_|____/____/ \__| |___/ .__/____/   |_| |_|\_\
                        | |                     
                        |_|                                       

Perspectives francophones
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Documentaire sur les fractures de la société française

dimanche 3 mai @ 20:00 - dimanche 10 mai @ 20:00

Un film documentaire sur “la France profonde”, interrogée par deux jeunes journalistes en parallèle de l’élection présidentielle de 2017. Une plongée brute dans les fractures qui divisent la société française.

Traverser la France de part en part, du Nord au Sud, en passant par Saint-Quentin, Vitry-le-François, Châteauroux, La Souterraine, Fontgombault, Orange… Et donner la parole à ses habitants, des gens qu’on voit et entend peu, qui « d’habitude ne sont pas sur la photo », de « petites vies tellement petites qu’elles n’apparaissent nulle part », sondant leurs rêves comme leurs désillusions, leur colère et leur angoisse de l’avenir. C’est le chemin qu’ont parcouru Mehdi Meklat et Badroudine Said Abdallah en mai 2017, durant la campagne présidentielle, à la marge du second tour et de l’élection d’Emmanuel Macron.

Autoproduit, Demain le feu devait être présenté au festival du Cinéma du réel à Paris, annulé en raison de la crise sanitaire et du confinement. Les deux journalistes ont donc choisi d’organiser une avant-première et une soirée spéciale, ce jeudi 30 avril, sur un site dédié. L’occasion de voir ce voyage tendu, parfois poétique, dans une France fracturée, où le travail se fait rare et où les tensions sont déjà vives, un an avant le mouvement des Gilets jaunes. Un documentaire dans la lignée du Joli Mai de Chris Marker (sorti en 1963), « film fétiche » dont ils se revendiquent.

Dans l’esprit propre à ce « cinéma vérité », Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah, 28 ans chacun, tendent le micro et filment ceux qu’ils croisent : maire, retraitée, anciens combattants, routier, ouvriers en grève, étudiante, type amoureux de son chien, ados rêvant de devenir footballeur ou milliardaire… Une majorité d’hommes, pour quatre témoignages de femmes seulement, ce qui est la grosse faiblesse du film.

Détails

Début :
dimanche 3 mai @ 20:00
Fin :
dimanche 10 mai @ 20:00
Catégorie d’Évènement:
Étiquettes Évènement :
Site Web :
http://www.demainlefeu.fr/film