Super, ihr habt den Hinweis zur Öffnung des Ausgangs gefunden:



 ██████╗ 
██╔═══██╗
██║   ██║
██║   ██║
╚██████╔╝
 ╚═════╝ 


Dies ist der Hinweis damit ihr das Lösungswort-Anagram, also die drei Blöcke, übersetzen und korrekt anordnen könnt! Googelt einfach den folgenden Begriff: "l337 sp34k", um zu verstehen was die  Textzeichen bedeuten. Wenn ihr die Blöcke aus den drei Kompetenz-Checks richtig angeordnet habt, habt ihr das Lösungswort für den Ausgang aus dem Escape-Room! Ihr braucht das Lösungswort nicht zu übersetzen sondern sollte es in der l337sp34k Variante eingeben.

  _ ____ ____  _              ____  _  _   _   
 | |___ \___ \| |            |___ \| || | | |   
 | | __) |__) | |_   ___ _ __  __) | || |_| | __
 | ||__ <|__ <| __| / __| '_ \|__ <|__   _| |/ /
 | |___) |__) | |_  \__ \ |_) |__) |  | | |   < 
 |_|____/____/ \__| |___/ .__/____/   |_| |_|\_\
                        | |                     
                        |_|                                       

Perspectives francophones

50 ans de partenariat universitaire entre Bordeaux et Hambourg
Document: dx.doi.org/10.15460/HUP.HURNF.14.62

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Uni_HH_Jubilaeumslogo_4c-982x1024.jpg.

Hambourg et Bordeaux, deux villes magnifiques, ont beaucoup plus en partage qu’il ne semble à première vue. Ces deux cités très importantes dans leur pays respectif sont toutes deux des villes portuaires historiques situées sur les rives d’un grand fleuve menant à une embouchure vers la mer. Toutes deux ont un grand nombre d’étudiants et sont attrayantes pour des jeunes gens. Elles sont par ailleurs très riches et d’une grande importance économique et peuvent faire un examen rétrospectif d’une histoire longue, riche et variée, bien que l’histoire de Bordeaux remonte plus loin encore que celle de Hambourg. Certes la ville partenaire de Hambourg en France est officiellement Marseille, mais Bordeaux et Hambourg sont liées par une longue coopération universitaire couronnée de succès qui a célébré son jubilé en 2007. Quels autres parallèles historiques et contemporains peut-on tirer entre ces deux métropoles et quelles traces de la ville ainsi que des universités de Bordeaux peut-on retrouver dans la ville allemande ?

Le partenariat universitaire entre Hambourg et Bordeaux qui est né dès la fin des années 50 est l’une des plus anciennes relations internationales de l’après-guerre de la ville allemande et a également joué un rôle de pionnier dans la création d’un enseignement supérieur européen commun comme dans la réconciliation franco-allemande. L’idée directrice consistait à sortir de l’hostilité franco-allemande et à créer des relations partenariales et réciproques, aussi quant à la vie académique et intellectuelle. L’idée de paix était très importante pour les fondateurs du jumelage, parce que la compréhension insuffisante des autres pays et cultures était une des causes des catastrophes des siècles passés.

La fixation contractuelle du partenariat ne s’est produite qu’en 1989, dans la mesure où, longtemps, les deux universités n’ont pu aboutir à un accord, et pourtant l’échange intensif fonctionnait déjà très bien aussi sans contrat. Malgré des différences culturelles et administratives, celles dans la pratique de la recherche et de l’enseignement, les universités ont réussi à établir des relations durables qui persistent encore aujourd’hui.

De nos jours, le partenariat entre l’Université de Hambourg et l’Université Bordeaux Montaigne est très développé et comprend une variété globale de disciplines englobant diverses philologies, la littérature comparée, l’histoire, la philosophie, l’archéologie classique et la géographie. Au-delà de ces accords, l’Université de Hambourg cultive de nombreux programmes d’échange avec l’Université de Bordeaux, l’autre grande université de la ville,  dans d’autres domaines de formation et de recherche comme la médecine, le droit et la gestion d’entreprise. Cette étroite coopération se reflète entre autres dans maints programmes d’échange réguliers, dans les invitations régulières de professeurs, mais aussi  dans les contacts personnels et institutionnels, dans les publications scientifiques et les projets communs.

L’échange régulier de professeurs invités entre Hambourg et Bordeaux est sous cette forme unique dans le paysage universitaire européen. Par le biais de ces échanges se sont constitués de nombreuses relations étroites et même amicales. Les deux universités disposent également avec la filière internationale „Geschichte/Histoire (HamBord)“ d’une formation d’historiens bilingues soutenue par l’Université franco-allemande avec, à la clef, l’obtention d’un double diplôme franco-allemand.

Bien sûr, les coopérations entre les deux universités ne se sont pas toujours déroulées sans heurts, mais ce partenariat qui dure depuis maintenant plus de 60 ans témoigne d’une relation partenariale et amicale qu’on peut estimer couronnée de succès. Dans le cadre du cinquantenaire du partenariat en 2007, une publication scientifique bilingue proposant une histoire comparative des deux métropoles a paru grâce à la  coopération étroite des historiens hambourgeois et bordelais. Le jubilé a été l’occasion de festivités pendant lesquelles l’Université de Hambourg a décerné le titre de docteur honoris causa au germaniste bordelais Jean Mondot pour ses recherches.

On peut aussi observer que le jumelage a laissé nombre de traces dans la ville de Hambourg. Ainsi, plusieurs anciens boursiers de Bordeaux vivent aujourd’hui dans la ville allemande, devenue leur patrie d‘adoption. Les collaborations des deux villes remontent d’ailleurs plus loin encore dans l’histoire. Dès le XIIIème siècle, les navires marchands hanséatiques importaient des vins de Bordeaux, et la première mention commune des deux régions apparaît en l’année 14 après Jésus-Christ, alors même que le nom de la ville de Hambourg n’existait pas encore. Bordeaux était un des ports européens les plus importants avant la Révolution française, alors que Hambourg est aujourd’hui l’un des plus grands ports européens. On pourrait donc aisément penser que la description historique de Bordeaux à l’époque romaine comme „le grand port de la Garonne, la métropole cosmopolite, peuplée et riche qui présente d’innombrables possibilités…“ pourrait également s’appliquer à la métropole de l’Elbe actuelle. Les deux villes ont beaucoup d’autres choses en commun, comme par exemple le fait que leurs fleuves respectifs sont d’une importance primordiale et ont représenté depuis toujours une artère vitale de la ville, contribuant à leur développement.

Un autre point notable commun est la démocratisation de l’enseignement qui s’est produite au cours du siècle dernier. À Hambourg, elle s’est manifestée par la création de l’Université de Hambourg en 1919, la première université démocratique d’Allemagne, et à Bordeaux par la massification considérable de l’enseignement supérieur dans la seconde moitié du siècle. De nos jours, le nombre d’étudiants à Hambourg s’élève à environ 108 000 et à Bordeaux à presque 80 000. Donc la part en pourcentage d’étudiants est très élevée pour ces deux villes, en particulier à Bordeaux, où la part s’élève à environ 10% de la population de l’agglomération. Dans l’ensemble, on peut conclure que le partenariat universitaire entre l’Université de Hambourg et l’Université Bordeaux Montaigne est un jumelage qui porte ses fruits à bien des égards, et si les deux universités maintiennent le cap, elles peuvent être optimistes pour leur avenir commun. Un tel partenariat n’a pas de prix pour les deux villes universitaires et leurs régions et apporte une contribution importante au rapprochement des peuples. Par rapport aux traces de la francophonie à Hambourg, le partenariat des universités laisse des traces en ce sens puisque chaque année des professeurs bordelais y dispensent des cours, des étudiants de Bordeaux viennent y étudier et que des enseignants-chercheurs bordelais viennent régulièrement à Hambourg pour des congrès, des charges d’enseignement à court terme ou des doctorats. Cette mobilité est bien entendu réciproque. Les deux villes portuaires sont donc unies non seulement par ce partenariat universitaire mais également par de nombreuses caractéristiques communes, une histoire mouvementée et des destins croisés dans l’histoire.

Cet article a été rédigé par Artur S.

Un travail réalisé dans le cadre du projet “Französisch auf der Spur: Digitale Schnappschüsse an der Universität und in der Stadt”, avec le soutien du Jubiläumsfonds de l’Université de Hambourg, qui fête ses 100 ans en 2019.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Uni_HH_Jubilaeumslogo_4c-982x1024.jpg.