Super, ihr habt den Hinweis zur Öffnung des Ausgangs gefunden:



 ██████╗ 
██╔═══██╗
██║   ██║
██║   ██║
╚██████╔╝
 ╚═════╝ 


Dies ist der Hinweis damit ihr das Lösungswort-Anagram, also die drei Blöcke, übersetzen und korrekt anordnen könnt! Googelt einfach den folgenden Begriff: "l337 sp34k", um zu verstehen was die  Textzeichen bedeuten. Wenn ihr die Blöcke aus den drei Kompetenz-Checks richtig angeordnet habt, habt ihr das Lösungswort für den Ausgang aus dem Escape-Room! Ihr braucht das Lösungswort nicht zu übersetzen sondern sollte es in der l337sp34k Variante eingeben.

  _ ____ ____  _              ____  _  _   _   
 | |___ \___ \| |            |___ \| || | | |   
 | | __) |__) | |_   ___ _ __  __) | || |_| | __
 | ||__ <|__ <| __| / __| '_ \|__ <|__   _| |/ /
 | |___) |__) | |_  \__ \ |_) |__) |  | | |   < 
 |_|____/____/ \__| |___/ .__/____/   |_| |_|\_\
                        | |                     
                        |_|                                       

Perspectives francophones

 

Si vous connaissez déjà Zaz, c’est sûrement à cause de son tube « Je veux », mais la chanteuse à la voix si particulière évolue aussi dans des tonalités plus sombres et plus mélancoliques, comme dans sa chanson « Éblouie par la nuit ».

Zaz, de son vrai nom Isabelle Geffroy, est née le 1er mai 1980 à Tours. C’est avec « Je veux » qu’elle a réussi à percer. Avec son premier album, intitulé Zaz, elle a ensuite grimpé dans les tops des tops dans toute l’Europe. Depuis 2010, Zaz a publié quatre albums. « Éblouie par la nuit », tout comme « Je veux », est paru sur son premier album, mais crée une tout autre atmosphère, pleine d’émotion et de douleur.

 

Éblouie par la nuit à coup de lumière mortelle 
A frôler les bagnoles les yeux comme des têtes d’épingle. 
J’t’ai attendu 100 ans dans les rues en noir et blanc 
Tu es venu en sifflant. 

Éblouie par la nuit à coup de lumière mortelle 
A shooter les canettes aussi paumé qu’un navire 

Si j’en ai perdu la tête j’t’ai aimé et même pire 
Tu es venu en sifflant. 

 
Éblouie par la nuit à coup de lumière mortelle 
Faut il aimer la vie ou la regarder juste passer? 
De nos nuits de fumette il ne reste presque rien 
Que tes cendres au matin 
 
A ce métro rempli des vertiges de la vie 
A la prochaine station, petit européen. 
Mets ta main,descend-la au dessous de mon cœur. 
 
Éblouie par la nuit à coup de lumière mortelle 
Un dernier tour de piste avec la mort au bout
 J’t’ai attendu 100 ans dans les rues en noir et blanc 
Tu es venu en sifflant.