Super, ihr habt den Hinweis zur Öffnung des Ausgangs gefunden:



 ██████╗ 
██╔═══██╗
██║   ██║
██║   ██║
╚██████╔╝
 ╚═════╝ 


Dies ist der Hinweis damit ihr das Lösungswort-Anagram, also die drei Blöcke, übersetzen und korrekt anordnen könnt! Googelt einfach den folgenden Begriff: "l337 sp34k", um zu verstehen was die  Textzeichen bedeuten. Wenn ihr die Blöcke aus den drei Kompetenz-Checks richtig angeordnet habt, habt ihr das Lösungswort für den Ausgang aus dem Escape-Room! Ihr braucht das Lösungswort nicht zu übersetzen sondern sollte es in der l337sp34k Variante eingeben.

  _ ____ ____  _              ____  _  _   _   
 | |___ \___ \| |            |___ \| || | | |   
 | | __) |__) | |_   ___ _ __  __) | || |_| | __
 | ||__ <|__ <| __| / __| '_ \|__ <|__   _| |/ /
 | |___) |__) | |_  \__ \ |_) |__) |  | | |   < 
 |_|____/____/ \__| |___/ .__/____/   |_| |_|\_\
                        | |                     
                        |_|                                       

Perspectives francophones

Aujourd’hui, c’est le tour d’un artiste belge que vous connaissez certainement tous : Stromae ! Bien qu’il ait déjà fait son apparition dans notre série des chansons pour son collaboration avec OrelSan, nous voulons maintenant nous pencher sur l’une de ses œuvres en solo.

Connu dans le monde entier depuis l’année 2009 sous le nom de Stromae grâce à son succès international Alors on danse, Paul van Haver est né le 12 mars 1985 à Etterbeek, près de la capitale belge, d’une mère belge et d’un père rwandais. Sa mère éleva seule Paul et ses frères et soeurs, puisque son père perdit sa vie dans la guerre civile rwandaise des années 1990-94 – un fait que sa mère lui a avoué seulement à l’âge de 12 ans. C’est cette perte que Paul reprendra plus tard dans une autre chanson internationalement connue : Papaoutai. Avant sa percée internationale en 2009 avec Alors, on danse, Paul avait déjà fait de le musique pendant quelques années. Son pseudonyme Stromae vient du mot « maestro » en verlan – une forme d’argot français où on inverse les syllables d’un mot. A part Alors, on danse et Papaoutai, on se souvient aussi des deux chansons Formidable et Tous les mêmes, qui se sont classées en tête des ventes en France et en Belgique. Dans ses chansons, Stromae traite souvent de sujets sérieux et sociaux : le stress dans la vie quotidienne (Alors, on danse) , la perte d’un proche (Papaoutai) , la séparation (Formidable), la dépendance à l’égard des réseaux sociaux (Carmen), le cancer (Quand, c’est ?) ou les difficultés dans les rapports amoureux et les stéreotypes à l’égard des sexes (Tous les mêmes). Ce qui frappe dans son usage des mots, c’est que Stromae joue avec les expressions homonymes : Papaoutai ( « Papa, ou t’es ? » ) ou Quand c’est ? ( « cancer ») . Écoutez maintenant la chanson Tous les mêmes et surtout n’omettez pas de regarder le clip vidéo dans lequel Stromae n’a pas hésité à représenter les deux parties du couple !

Vous les hommes êtes tous les mêmes
Macho mais cheap
Bande de mauviettes infidèles
Si prévisibles, non je ne suis pas certaine, que tu m’mérites
Z’avez d’la chance qu’on vous aime
Dis-moi “Merci”

[Refrain]
Rendez-vous, rendez-vous, rendez-vous au prochain règlement
Rendez-vous, rendez-vous, rendez-vous sûrement aux prochaines règles

[Couplet 2]
Cette fois c’était la dernière
Tu peux croire que c’est qu’une crise
Matte une dernière fois mon derrière, il est à côté de mes valises
Tu diras au revoir à ta mère, elle qui t’idéalise
Tu n’vois même pas tout c’que tu perds
Avec une autre ce serait pire
Quoi toi aussi tu veux finir maintenant ?
C’est l’monde à l’envers !
Moi je l’disais pour t’faire réagir seulement… toi t’y pensais

[Refrain]

[Couplet 3]
Facile à dire, je suis gnangnan
Et que j’aime trop les bla bla bla
Mais non non non, c’est important
Ce que t’appelles les ragnagnas
Tu sais la vie c’est des enfants
Mais comme toujours c’est pas l’bon moment
Ah oui pour les faire là tu es présent
Mais pour les élever y’aura qu’des absents

[Pont]
Lorsque je n’serais plus belle
Ou du moins au naturel
Arrête je sais que tu mens
Il n’y a que Kate Moss qui est éternelle
Moche ou bête, c’est jamais bon !
Bête ou belle, c’est jamais bon !
Belle ou moi, c’est jamais bon !
Moi ou elle, c’est jamais bon !

[Refrain]

[Outro]
Tous les mêmes, tous les mêmes, tous les mêmes et y’en a marre (x3)
Tous les mêmes, tous les mêmes, tous les mêmes