Super, ihr habt den Hinweis zur Öffnung des Ausgangs gefunden:



 ██████╗ 
██╔═══██╗
██║   ██║
██║   ██║
╚██████╔╝
 ╚═════╝ 


Dies ist der Hinweis damit ihr das Lösungswort-Anagram, also die drei Blöcke, übersetzen und korrekt anordnen könnt! Googelt einfach den folgenden Begriff: "l337 sp34k", um zu verstehen was die  Textzeichen bedeuten. Wenn ihr die Blöcke aus den drei Kompetenz-Checks richtig angeordnet habt, habt ihr das Lösungswort für den Ausgang aus dem Escape-Room! Ihr braucht das Lösungswort nicht zu übersetzen sondern sollte es in der l337sp34k Variante eingeben.

  _ ____ ____  _              ____  _  _   _   
 | |___ \___ \| |            |___ \| || | | |   
 | | __) |__) | |_   ___ _ __  __) | || |_| | __
 | ||__ <|__ <| __| / __| '_ \|__ <|__   _| |/ /
 | |___) |__) | |_  \__ \ |_) |__) |  | | |   < 
 |_|____/____/ \__| |___/ .__/____/   |_| |_|\_\
                        | |                     
                        |_|                                       

Perspectives francophones

Cinema Seats
Photo: Mark Lorch, CC BY-NC 2.0

Le texte suivant vous invite à découvrir un autre aspect de la métropole touristique : le Hambourg culturel, ou plus exactement cinématographique, où ont été tournés de nombreux films, dont ceux du cinéaste Fatih Akin, et où sont montrés de nombreuses œuvres. Suivez-nous sur ces traces ! 

Hambourg, ville hanséatique du nord de l’Allemagne, aussi connue sous son surnom populaire de „porte sur le monde“. Ville des comédies musicales, de l’Elbphilharmonie, accueillant d‘innombrables touristes internationaux, cité nordique comptant le plus grand nombre de ponts en Europe et métropole construite autour de l‘un de plus grands ports du monde. Il y a dans cette ville beaucoup de choses à découvrir ! Mais quelle est l’offre culturelle de la ville et où y repérer des traces francophones ? Plongeons dans l’univers filmique et levons le rideau !

Comme d’autres métropoles, Hambourg offre un choix riche de grands cinémas, notamment les « UCI » ou les « Cinemaxx ». Vous pouvez y voir tous les „blockbusters“ produits par l’industrie cinématographique, avant tout celle de Hollywood. Mais on ne saurait oublier que plus de 60 films français sortent chaque année, et l’enthousiasme des Allemands à leur égard grandit d’année en année. Dans le passé, plusieurs films français „grand public“ sojnt devenus très populaires en Allemagne. Même s’ils n’ont pas été montrés seulement en V.O., ils ont ensorcelé les spectateurs allemands. Quelques titres resteront – sans doute – toujours dans nos mémoires, par exemple, « Intouchables », « Le Parfum », « Astérix et Obélix », « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » ou « Bienvenue chez les Ch’tis », tous sortis depuis 1990.  

Mais ce que la plupart ne savent pas, c’est qu’il y a aussi quelques petits cinémas à Hambourg qui montrent en V. O. des films français moins connus. Les cinémas les plus actifs dans ce domaine sont le « Zeise », le « Métropolis », le 3001 et l’« Abaton ». Ces cinémas travaillent – très souvent – en coopération étroite avec d’autres établissements et institutions, notamment l’Institut français à Hambourg, la Filmförderung Schleswig-Holstein ou l’Ambassade de France à Berlin. Leur objectif principal est de maintenir et de développer les relations entre la culture cinématographique de la France et celle de l’Allemagne. L’Institut français s’est donné aussi pour tâche d’encourager la diffusion de l’héritage cinématographique français et des créations contemporaines, en subventionnant des festivals ou manifestations.

Les „Journées du cinéma français“ sont l’une de ces manifestations. Cette année aura lieu la 11ème édition de ce festival dont le concept est très simple : chaque été, la cinémathèque de Hambourg invite les spectateurs à découvrir sur grand écran, pendant deux semaines, le cinéma francophone actuel. Douze films sont sélectionnés, qui montrent la grande diversité du cinéma français [franzoesische-filmtage-hamburg.de]. Afin de rassembler tous les goûts et intérêts, les „Journées du cinéma français“ offrent une grande variété de genres – que ce soit le drame, la comédie, le film historique, le documentaire ou bien le film d’animation. Alors, que vous soyez Hambourgeois.e ou touriste intéressé.e par la culture française, venez au « Metropolis » cet été ! Découvrez Hambourg sous une autre perspective, loin de la route touristique traditionnelle. Vous serez surpris du succès du festival !

Si vous aimez, tout de même suivre des chemins plus touristiques, vous pouvez vous inspirer de quelques films français tournés à Hambourg, comme « The American Friend ». Tourné en France et à Hambourg, ce film franco-allemand date de l’année 1977. Il a été tourné par Wim Wenders et est adapté du roman policier « Ripley’s Game ». Ce film, qui a déjà fêté son 40ème anniversaire, a été montré l’année dernière à la manifestation « Eine Stadt sieht einen Film ». C’est aussi un festival de films qui montre – pendant seulement une journée – un film sélectionné. Guidé par des conversations cinématographiques et des courts-métrages, le public a également suivi la carte des lieux du tournage, parmi lesquels vous reconnaîtrez notre marché aux poissons, notre vieux tunnel sous l’Elbe, le café « Strandperle » sur la plage et la populaire avenue « Elbchaussee ». Bien que « The American friend » soit un film des années soixante-dix, c’est une œuvre d’art captivante et un jalon de l’histoire cinématographique allemande qui rendit le quartier de St. Pauli des années 70 célèbre dans le monde entier. Donc, allez-y et découvrez en film comme en vrai les lieux de notre ville maritime ! Pour acquérir quelques impressions de celle-ci, vous pouvez notamment trouver des images fascinantes sur le blog de Andrea David [filmtourismus.de].

Mais Hambourg, ce n’est pas seulement cela. C‘est aussi le lieu de naissance du réalisateur Fatih Akin. Fatih Akin, pour quelques-uns l’incarnation du réalisateur d’aujourd’hui, est l’un des rares réalisateurs allemands dont les films sont sélectionnés dans des festivals internationaux. Avec une mise en scène courageuse de thèmes critiques, il enthousiasme les spectateurs et particulièrement les Français. Ils adorent son style, sa capacité à intégrer ses propres émotions et pensées dans un film sans les rendre fades. C’est un magicien, un artiste, un créateur. Ayant grandi dans un des quartiers problématiques de Hambourg, il connaît sans doute mieux que d’autres les abîmes insondables de l’être humain. Dans l’un de ses derniers films, « In the Fade », qui traite de la justice à la fois d’une perspective d’extrême droite et d’une perspective morale, Akin essaie de montrer la contradiction et l’élasticité de ces deux termes. Avec ce film, Akin a – une fois de plus – attiré l’attention sur lui au Festival de Cannes. Nous pouvons donc être curieux de voir avec quels films il nous enthousiasmera à l’avenir !

Cet article a été rédigé par Vanessa Stenger, étudiante en Romanistique áà l’Université de Hambourg

Un travail réalisé dans le cadre du projet “Französisch auf der Spur: Digitale Schnappschüsse an der Universität und in der Stadt”, avec le soutien du Jubiläumsfonds de l’Université de Hambourg, qui fête ses 100 ans en 2019.

Universitätsjubiläum Logo