Super, ihr habt den Hinweis zur Öffnung des Ausgangs gefunden:



 ██████╗ 
██╔═══██╗
██║   ██║
██║   ██║
╚██████╔╝
 ╚═════╝ 


Dies ist der Hinweis damit ihr das Lösungswort-Anagram, also die drei Blöcke, übersetzen und korrekt anordnen könnt! Googelt einfach den folgenden Begriff: "l337 sp34k", um zu verstehen was die  Textzeichen bedeuten. Wenn ihr die Blöcke aus den drei Kompetenz-Checks richtig angeordnet habt, habt ihr das Lösungswort für den Ausgang aus dem Escape-Room! Ihr braucht das Lösungswort nicht zu übersetzen sondern sollte es in der l337sp34k Variante eingeben.

  _ ____ ____  _              ____  _  _   _   
 | |___ \___ \| |            |___ \| || | | |   
 | | __) |__) | |_   ___ _ __  __) | || |_| | __
 | ||__ <|__ <| __| / __| '_ \|__ <|__   _| |/ /
 | |___) |__) | |_  \__ \ |_) |__) |  | | |   < 
 |_|____/____/ \__| |___/ .__/____/   |_| |_|\_\
                        | |                     
                        |_|                                       

Perspectives francophones

Pour développer une première compréhension pour la phonologie d’une langue, certains termes sont importants pour distinguer les différents niveaux. Les lettres, les graphèmes, les phonèmes, les sons et les paires minimales sont expliqués brièvement dans cet article.

Les lettres

La lettre est une unité de l’alphabet qui en compte 26. Seule, ou combinée avec d’autres, elle participe à la constitution du graphème.

Les graphèmes

Le graphème est la plus petite unité du système graphique, destiné à représenter les phonèmes. Il est constitué par une ou plusieurs lettres. Exemple : phonème [o] = graphèmes <o>, <au>, <eau> (3 graphèmes pour le même phonème). Le français compte 130 graphèmes.

Les sons

Les sons produits par la voix sont en nombre presque infini. Avec l’apprentissage d’une langue (ou la langue maternelle), ces sons arbitraire sont remplacés par des sons particuliers (les phonèmes d’une langue). En apprenant une langue, on internalise le système phonétique particulier de cette langue. Avec ces phonèmes particuliers, il est possible de créer des unités de sens (des mots) dans une langue.

Les phonèmes

Le phonème est la plus petite unité distinctive de la chaîne parlée. Il est capable de produire un changement de sens. Exemple : [ʀɑ͂p] <rampe>/ [lɑ͂p] <lampe> . L’échange du phonème au début du mot crée une nouvelle unité de sens. Si c’est le cas entre deux mots, on parle d’une paire minimale. La langue française a 37 phonèmes. Tous les phonèmes de toutes les langues sont répertoriés dans l’Alphabet phonétique international (API). L’Api est utilisé pour la transcription des sons d’une langue parlée.

Les paires minimales

Les paires minimales sont deux mots (ou deux unités de sens) qui sont distinguées par un seul phonème. Il est important de différencier la représentation graphique de la représentation phonétique. Dans l’exemple ci-dessus dans la section « graphème », le changement est très évident aussi sur le niveau graphique, comme les autres graphèmes du mot sont identiques : [ʀɑ͂p] <rampe>/ [lɑ͂p] <lampe>. L’analyse des paires minimales est toujours faite sur le niveau phonétique. Deux mots peuvent représenter le même phonème, réalisé par des graphèmes différents : Faux [ fo ] veau [ vo ]. Ici, le changement du sens est créé par les phonème [f] et [v].

Pour vous entraîner, vous trouvez un exercice correspondant dans la section « S’entraîner ».